Construire les bases d’un Monde nouveau

2017 a été une excellente année pour OpenStreetMap.
Chaque jour la communauté s’agrandit un peu plus,  preuve de la pertinence du projet. Avec près de 5 millions d’inscrits, OpenStreetMap compte désormais plus d’un million de contributeurs actifs !

Forte de cette dynamique, notre communauté peut aujourd’hui se mettre à rêver plus grand encore.

Futurologie

Laissez-moi vous poser une question : comment voyez-vous OpenStreetMap dans 5 ans ? Est-ce que nous cartographierons toujours à la mano les arrêts de bus de notre quartier ?

Automatiserons-nous la plupart des contributions depuis des photos terrain comme le suggère l’évolution de Mapillary ?

Le machine learning des photos satellites fera-t-il de tels bons en avant que le tracé de routes deviendra automatisable ? (spoiler : Facebook y travaille mais ce n’est pas encore au point)

Et au final, les voitures bardées de capteurs ne ringardiseront-elles pas bel et bien nos bonnes vieilles données « froides » ?

La cartographie terrain aura-t-elle encore du sens dans à peine 5 ans ?

Dans un domaine où d’ambitieuses startups et de puissantes multinationales redoublent d’innovations, il faudra mener de front d’importants chantiers.

Il nous faudra évidemment faciliter la participation de nouveaux contributeurs, par définition inexpérimentés. Nous devrons certainement réinventer notre manière de créer de la donnée, de la vérifier, d’en valider la qualité dans le temps.
Il faudra au final nous remettre en cause, sûrement de manière bien plus profonde que jusqu’à présent.

Changer d’échelle

Mais peut-être est-il également venu le temps de penser une croissance exponentielle, pourquoi pas ?
OpenStreetMap a jusqu’à présent su prouver sa pertinence et sa capacité à mobiliser durablement une importante communauté mondiale, ce qui est en soi un incroyable succès.
Néanmoins, comme écrivait récemment une sociologue dans le magasine Politis (que vous trouverez en amenity=kiosk jusqu’au 10 janvier) : « pour faire système, les alternatives doivent changer d’échelle ».
Margaret
« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé. » – Margaret Mead (1901 – 1978) – Anthropologue.
Nous participons tous à la création d’un commun numérique mondial majeur et nous pouvons en être fiers. Visons maintenant les étoiles, car nous pouvons nous le permettre.
Posons ensemble les bases d’un nouveau Monde qui fera véritablement d’OpenStreetMap l’indétrônable Wikipédia des cartes … tout en continuant à s’amuser comme des petits fous, cela va sans dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *