Les 113

J’ai rouvert aujourd’hui la boite à vis de mon grand-père : boite en bois fait maison, prix en francs, clous rouillés, odeur de fin de siècle … et aussi une maxime superbement calligraphiée.

Il y a ceux qui font quelque chose.
Il y a ceux qui ne font rien.
Il y a ceux qui croient faire quelque chose.
Il y en a trois qui font quelque chose.
Il y en a dix qui font des conférences sur ce que font les trois.
Il y en a cent qui font des conférences sur ce que disent les dix.
Il arrive que l’un des cent vienne expliquer la manière de faire à l’un des trois.
Alors, l’un des trois, intérieurement, s’exaspère et, extérieurement, sourit.
Mais il se tait, car il n’a pas l’habitude de la parole.
D’ailleurs, il a quelque chose à faire …

Et si le Monde était divisé en deux catégories : ceux qui font et les autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *